Le bonheur en chiffres : étonnant et instructif !

Le bonheur en chiffres : étonnant et instructif !
Crédit image : Senorhorst Jahnsen, Flickr

Peut-on vraiment quantifier le bonheur ? Vaste sujet ! En tout cas, de nombreux chercheurs se sont penché sur la question. Ce qui est certain, c'est que nous n'avons pas tous le même niveau de bonheur. Comprendre les variations d'un individu à l'autre ou d'un pays à l'autre peut d'ailleurs nous apporter des éclairages intéressants, et nous aider à être plus heureux. Voici quelques chiffres sur le bonheur qui méritent d'être connus !

1) La décomposition du bonheur :

D’après vous, qu’est-ce qui vous rendrait plus heureux ? Une meilleure santé ? Un compte en banque plus étoffé ? Une maison plus spacieuse? Un physique plus attrayant ? Un nouvel amoureux ? Des collègues plus sympas ?

En réalité les études montrent que tous ces éléments ont un impact faible sur notre niveau de bonheur.

Plusieurs chercheurs américains considèrent en effet que le bonheur peut être décomposé ainsi :

  • 50% de notre bonheur est lié à nos gènes (notre capital initial de bonheur en quelque sorte, que nous ne pouvons pas modifier)

  • 10% de notre bonheur est lié à nos conditions de vie (état de santé, argent, environnement, etc.)

  • 40% de notre bonheur est lié à notre comportement, c’est-à-dire aux activités que nous menons au jour le jour et à notre façon de percevoir les choses

Source : Comment être heureux et le rester, Augmentez votre bonheur de 40%, de Sonja Lyubomirsky

=> Ce qu’il faut en retenir :

D’abord le fait que nos conditions de vie ne permettent pas de déterminer notre niveau de bonheur. On peut vivre dans des conditions très adverses et être très heureux tout de même et inversement nous connaissons tous de nombreux exemples de gens qui ont « tout pour être heureux » mais qui ne le sont pas du tout.

D’autre part, cette décomposition est plutôt une bonne nouvelle ! Même si la composante génétique est importante et que nous avons une prédisposition plus ou moins forte au bonheur, il n’y a pas de fatalité et nous pouvons tous augmenter notre bonheur de 40 % en menant les activités appropriées. L’École du Bonheur est là pour vous y aider !

2) La cartographie du bonheur dans le monde

En 2013, le bureau de recherche américain Gallup-Healthways a réalisé une étude sur le bien-être des populations dans près de 140 états. Plus de 130 000 personnes ont été mobilisées, et leur niveau de bien-être a été mesuré à partir des 5 critères suivants :

  • RAISON D’ÊTRE : le fait d’aimer ce que l’on fait au quotidien et le sentiment d'avoir un but précis dans la vie.
  • VIE SOCIALE : Le sentiment d’avoir une vie sociale épanouissante, de recevoir du soutien et de l’amour
  • FINANCES : le fait de pouvoir gérer ses finances de façon à réduire le stress et à augmenter le sentiment de sécurité
  • COMMUNAUTÉ : le fait d’aimer son lieu de vie et le sentiment d’avoir une place dans la société
  • SANTÉ PHYSIQUE : le sentiment d’être en bonne santé et d’avoir suffisamment d’énergie pour faire ce que l’on doit faire.

Dans le top 5 des pays les plus heureux, on retrouve : le Panama, le Costa Rica, le Danemark, l’Autriche et le Brésil.

Les pays les moins heureux du classement étaient les suivants : le Tchad, la République démocratique du Congo, Haïti, l’Afghanistan et la Syrie.

Et la France dans tout ça ? Elle ne se trouve qu’à la 51ème place.

Source : http://www.well-beingindex.com/infographic-well-being-around-the-world

=>Ce qu’il faut en retenir :

Les critères choisis sont évidemment subjectifs et donc contestables, mais plutôt que de se lamenter sur la 51ème place de la France, pourquoi ne pas s’inspirer d’autres pays, comme le Danemark qui ressort souvent comme le pays le plus heureux du monde dans ce genre d’étude. Nous essaierons d’analyser ce phénomène dans un prochain article !

3) Le bonheur et la relation de couple

Les études montrent que les gens mariés sont en moyenne plus heureux que les autres :

  • 41,5 % des femmes mariées sont très heureuses alors que seules 25,5% des femmes célibataires sont très heureuses. Ce taux passe à 15,5% pour les femmes divorcées.
  • 35 % des hommes mariés sont très heureux alors que seuls 18,5% des hommes célibataires sont très heureux. Ce taux passe à 18,5% pour les hommes divorcés.

=> Ce qu’il faut en retenir :

Mariez-vous (avec la bonne personne !). Plus sérieusement, difficile de savoir si c’est le mariage qui rend heureux ou si c’est le fait d’être heureux qui rend plus attirant et augmente la probabilité de se marier…

Comme toutes les études sur le bonheur, celles-ci sont à prendre avec des pincettes !

Globalement l’École du bonheur se soucie peu des moyennes, notre but, c’est d’aider chacun d’entre vous à réaliser son potentiel de bonheur, c’est-à-dire à atteindre son niveau maximum de bonheur possible, étant donnés son capital génétique et son environnement.

Vous voulez en savoir plus sur le bonheur ? Découvrez 10 livres inspirants pour une vie plus heureuse.

A très vite pour d’autres articles !

Article écrit par Sarah Allart, Fondatrice de l'École du Bonheur

Les derniers articles