Happy Show : 10 mantras de Stefan Sagmeister sur le bonheur

Happy Show : 10 mantras de Stefan Sagmeister sur le bonheur
Crédit image : Kevin Tao, Flickr

En mars 2014, j’ai eu la joie de me rendre à l’exposition Happy Show à la Gaîté Lyrique. Si vous avez manqué ce bel événement, en voici un petit aperçu.

Le principe ? Le graphiste autrichien Stefan Sagmeister (qui a notamment conçu des pochettes d’albums mythiques pour les Rolling Stones, David Byrne… rien que ça !) a décidé de nous raconter son exploration du bonheur à travers une expérience ludique et sensorielle. Son idée brillante ? Utiliser des supports habituellement utilisés par la publicité (affiches, films, messages lumineux déroulant…), afin de partager les principaux enseignements tirés de cette quête du bonheur.

Stefan Sagmeister nous raconte qu’il tient un carnet dans lequel il note toutes ces petites phrases qui l’aident à progresser et à être plus heureux au quotidien. Dans Happy Show, il met en scène ses « mantras » et nous fait part de ses réflexions.

Voici un petit florilège des « mantras » qui guident Stefan Sagmeister dans sa quête du bonheur (et qui peuvent aussi vous aider !)

  • TOUT LE MONDE PENSE TOUJOURS AVOIR RAISON

A garder en tête quand : on est en conflit avec quelqu’un. Rappelez-vous qu’on ne fait jamais d’erreur volontairement, car on pense toujours avoir raison. Il est plus facile d’accepter ou de pardonner ce que l’on considère comme une erreur si l’on se souvient de cette phrase.

  • AVOIR PEU D’ATTENTES EST UNE BONNE STRATÉGIE

A garder en tête quand : on se lance dans de nouveaux projets ou de nouvelles activités. Avoir trop d’attentes peut vous décourager si les résultats ne viennent pas assez rapidement, et finalement vous empêcher d’atteindre votre but. Alors soyez patient !

  • SE PLAINDRE, C’EST IDIOT, MIEUX VAUT AGIR OU OUBLIER

A garder en tête quand : on commence à se plaindre. Stefan Sagmeister a raison : se plaindre n’améliore pas notre humeur (au contraire), agace notre entourage et ne change rien à la situation !

  • SI JE NE DEMANDE PAS, JE N’OBTIENDRAI PAS

A garder en tête quand : on se lance dans de nouveaux projets. Aucun projet ne peut être mis en œuvre sans l’aide des autres. Tous ceux qui réussissent leur vie savent demander de l’aide. Alors osez !

  • S’INQUIETER NE RÉSOUT RIEN

A garder en tête quand : on a tendance à ressasser en boucle ses inquiétudes. On a l’impression que cela peut nous aider à résoudre le problème, mais c’est une illusion. La méditation peut être d’une grande aide pour moins s’inquiéter et se dé-focaliser de ses problèmes. Cela permet de passer à autre chose ou de considérer le problème avec plus de recul pour agir de la façon la plus appropriée.

  • VOULOIR FAIRE BONNE IMPRESSION LIMITE MA VIE

A garder en tête quand : on s’empêche d’agir par peur de ne pas plaire ou d’être rejeté.

  • NE PAS ETRE SINCERE ME FAIT TOUJOURS DU TORT

A garder en tête quand : on envisage de mentir ou de tricher. Finalement, c’est beaucoup plus simple de ne pas le faire et cela nous rend plus heureux.

  • NE VOUS ATTENDEZ PAS À CE QUE LES GENS CHANGENT

A garder en tête quand : on essaie de changer quelqu’un…

  • L’ARGENT NE ME REND PAS HEUREUX

A garder en tête quand : on se dit qu’on serait beaucoup plus heureux avec un meilleur salaire et une plus grande maison. Les études montrent que c’est faux, ou du moins partiellement faux. Lorsque nos conditions de vie s’améliorent significativement, notre niveau de bonheur augmente en effet mais cela est de courte durée, car nous nous habituons très rapidement à cette nouvelle situation. C’est ce que certains chercheurs nomment l’ « accoutumance hédoniste ».

  • FAITES LE PREMIER PAS

A garder en tête quand : on n’ose pas aller vers les gens. Même si cela ne vient pas naturellement, aller vers les autres aura toujours un impact positif sur votre niveau de bonheur.

Et en bonus, une jolie phrase d’un visiteur anonyme sur le mur de l’escalier :

LE BONHEUR EST UN JEU D’ENFANT, NE L’OUBLIEZ PAS EN GRANDISSANT

Il est vrai que les enfants sont (en général) naturellement heureux. Pourquoi ne pas réapprendre à être spontané et à s’émerveiller ? Cela fera l’objet d’un prochain article…

Pour conclure… Avoir en tête ce type de petites phrases peut s’avérer très utile et vous guider dans les situations difficiles. Et vous, que pensez-vous des mantras de Stefan Sagmeister ? Avez-vous d’autres « mantras » ou citations qui vous aident au quotidien ? N’hésitez pas à les partager !

Article écrit par : Sarah Allart, Fondatrice de l'École du Bonheur

Les derniers articles